French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Carte de France des Moulins    |    Retour    |   << Précédent

Moulin de Boysède

Moulin de Boysède - 11220 Lagrasse

Description :

Production d'électricité et production familiale d'huile d'olive, vente de différents miels issus de la riche flore des garrigues et des maquis des Corbières.

Contact :
Moulin de Boysède
Mme et M. Poudou
11220 Lagrasse
page internet : www.moulinaeau.org

Article du "Monde des Moulins" en relation :

Contemporain de l'abbaye de Sainte-Marie-d'Orbieu à Lagrasse - Aude (fin du VIIIème siècle). Charlemagne, en personne, aurait donné cet emplacement à l’architecte Robert, son “Magister Lapidorum”, pour y construire un moulin. Or Robert fut tué au siège de Narbonne quelques temps après. Profitant de ce malheur, Synifred, Abbé du monastère, confisqua le moulin et emprisonna la veuve et ses deux fils. Dès qu'il apprit ce forfait 1'Empereur, soulevé de colère, accourut à l'abbaye et trancha la tête de Synifred : L'Empereur à la barbe fleurie voulut démontrer par cette justice exemplaire et cruelle qu'il était le chevaleresque et impérial défenseur de la veuve et de l'orphelin. L'épisode du moulin est conté dans un manuscrit se trouvant à la Bibliothèque Nationale “Gesta Karoli Magni”. Histoire fabuleuse de la fondation du monastère par Charlemagne, il en existe trois copies dont l'une en langue romane : “... am ta grassa de Dieu adjudam, acabarey la obra, mais que per la vostra bontat, seynher, quen donetz un toc ou puesque far un moli. Bon to voletz ? sa dit Parles, Seynher, sa dix Robert, aissi prob de Boyssedo...”. Au cours des siècles, le moulin servit à l'abbaye et aux habitants de la région. Il fonctionna avec des fortunes diverses mais sans jamais cesser. Dans les années l870, il fut transformé de moulin farinier en usine à plâtre. En 1919, Eugène POUDOU et son épouse Henriette MARTY, s'y installèrent pour construire des récepteurs radio, la T.S.F, de l'époque. Il s'agissait de capter les premières émissions à partir de la Tour Eiffel, sur 3 000 mètres de longueur d'onde. Cette activité fut poursuivie jusqu'en 1970. En 1947, les enfants d'Eugène et d'Henriette transformèrent le rucher familial en exploitation professionnelle, profitant de la riche flore des garrigues et maquis des Corbières sauvages et de la proximité des Pyrénées pour les transhumances d'été. Quant au moulin, il tourne toujours : production d'électricité domestique, arrosage, extraction de l'huile d'olive (production familiale). Ainsi le murmure de l'eau se fait entendre, depuis plus de mille ans sous la voûte ancestrale, murmure que les meuniers des' temps passés confondaient avec les conciliabules des “Mitounes”, ces fées lavandières à la beauté ensorceleuse qui, au clair de lune, lavent leur linge arachnéen en le frappant à l'aide d'un battoir en or.

Article paru dans le Monde des Moulins - N°5 - juillet 2003

Article du "Monde des Moulins" en relation :

Au pays d’un vin réputé grâce à l’ensoleillement du midi et ses collines parfaitement adaptées à un vignoble de qualité, une rivière a tracé son passage depuis les flancs du pic de Bugarach, sommet des Corbières pour se jeter dans l’Aude. C’est l’Orbieu qui, avec ses affluents aux consonances méridionales, “la Madourneille” et “l’Alzou”, a fait tourner plus d’une dizaine de moulins. Celui de Boyssède, le dernier à fonctionner nous est raconté par son propriétaire, Mr Poudou, producteur de miel qui par ses recherches approfondies sur les moulins et la vie dans ce bassin, nous a fait partager le plaisir de découvrir cette région. Le moulin serait contemporain de l’abbaye de Sainte-Marie d’Orbieu à Lagrasse à la fin du VIIIème siècle. Charlemagne en personne aurait donné cet emplacement à l’architecte Robert son “Magister Lapidorum” pour y construire un moulin. Dans un manuscrit de la Bibliothèque Nationale “Gesta Caroli Magni”, l’histoire fabuleuse de la fondation du monastère (par Charlemagne) nous est racontée dont une version en langue romane : “Avec l’aide de la grâce de Dieu, nous finirons la construction mais que par votre bonté, Seigneur, soit donné un lieu où on puisse faire un moulin – Où voulez-vous, dit Charles ? – Seigneur, dit Robert, à Bouyssède…” Au cours des siècles, le moulin servit à l’abbaye et aux habitants de la région avec des fortunes diverses mais sans jamais cesser de fonctionner...

LIRE L'ARTICLE COMPLET

Henri-Jean Poudou - Article paru dans le Monde des Moulins - N°18 - octobre 2006

Spécificités :

  • Moulin Producteur
  • Producteur d'électricité

Informations complémentaires :

Demander des informations complémentaires à la FDMF

C'est votre moulin...

Vous êtes propriétaire ou gestionnaire de ce moulin et vous souhaitez apporter un correctif, un complément d'information, des photos...

Géolocalisation :