French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Bibliographie: Thierache les Moulins de - (au Fil de l'Eau)

Titre:      Thierache les Moulins de - (au Fil de l'Eau)
Categorie:      Moulins et Inventaires
Auteur(s):      Bejin
ISBN-10(13):      2844350216
Editeur:      Lorisse
Date de publication:      01-12-2004
Nombre de pages:      0
Couverture:      cover           Button Buy now Acheter sur Amazon
Disponibilité Demander des informations ou une disponibilité à la FDMF
Description:     

Product Description
Extrait du quatrième de couverture

Dans la première moitié du XIXe siècle, on comptait en France 76000 moulins à eau, utilisés pour la fabrication de l'huile, de la farine, du papier, pour fouler les tissus ou scier le marbre. Aujourd'hui désaffectés, restaurés parfois, ils ont encore fière allure et restent nombreux en Thiérache.
En 1900, le moulin de Dercy produisait de l'électricité, tandis que celui de Monceau-sur-Oise a permis à la commune d'être l'une des premières à posséder l'éclairage public, en 1897.
Les moulins se distinguent aussi par leur architecture, comme celui de Parfondeval, l'un des joyaux de ce village classé qui appartenait à la duchesse de Mazarin. Citons encore celui de Bancigny, qui ressemble à une villa de bord de mer. Le moulin fortifié de La Bussière, quant à lui, est le seul dans la région, construit au XVIIe siècle, qui tienne encore debout.
La présence de certains bâtiments reste le dernier témoignage d'une activité disparue, comme à Romery-sur-l'Oise où existait autrefois une petite papeterie, ou encore à Leuze dont le moulin à farine était érigé en sentinelle au bord d'un large méandre du Thon. Le moulin à farine de Gercy fut le dernier en activité dans la région jusqu'en 1990. Servant d'abord à fabriquer de la farine, puis de l'huile, le moulin d'Agnicourt a ensuite abrité une filature de laine.
Occupés par des particuliers, amoureux des vieilles pierres, les moulins sont aujourd'hui sauvegardés et remis en état par leurs propriétaires. Parfois reconvertis en musées, certains d'entre eux, comme celui de Marle, restent les dignes témoins... © Micberth