French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Hautes Cévennes : Un chantier patrimoine s’attelle au Moulin des Fournels

fourn1

Sur le canton de Génolhac, le moulin à blé des Fournels, entre Sénéchas et Aujac, fait l’objet de toutes les attentions depuis un an. Les affres du temps n’ont pas eu totalement raison du talent de bâtisseurs ! Jadis, au cours du XVIe siècle, est édifi é ce patrimoine industriel et artisanal à la pointe de la technologie d’antan. Propriété de la famille Pertus depuis plusieurs siècles, le moulin, comme le mas dont il dépend, était une métairie de la seigneurie du château du Cheylard d’Aujac. L’objectif est de redonner à ce moulin une nouvelle jeunesse afi n de le préserver et de le rendre accessible aux générations futures. Un travail titanesque attend les volontaires intéressés, car la corvée n’est pas vaine.

Les lieux

Par le pont de Souillas, il n’y a qu’un chemin pour arriver au domaine. Ici, un authentique mas cévenol et ses dépendances, dont le moulin, bâtis de pierres et couverts de lauzes. Creusé malgré le relief du paysage, un béal (ou canal) conduit l’eau jusqu’aux meules qui tournaient. De celles-ci, il en reste encore, semi-enterrées dans les ruines. Les lieux regorgent d’histoires comme autant de pommiers plantés dans ce domaine ! Le Moulin des Fournels mérite que l’on s’y attache.

Les interventions préliminaires

Pour l’histoire, c’est Marie-Lucy Dumas qu’il faut consulter ou lire « Aujac, entre routes et Cèze », ouvrage sur les récentes découvertes historiques : Antoine Nochy met en scène avec l’Association Houmbaba la réalité métabolique des lieux dans une thématique de biodiversité. L’Association Apprentissage, Rencontre et Patrimoine (ARP), par son délégué Alain Bouvard, spécialiste en bâti rural et pierre sèche, prête un appui technique à l’opération de restauration. Marie Morice, au travers de l’Association « Les Fous de la Sogne » intervient pour ce qui concerne le chantier et la gestion du site. La Fédération des Moulins de France adhère également à la protection de ce patrimoine par une action de promotion et de communication.
En 2012, cent cinquante personnes ont ainsi pu découvrir le site lors des Journées du Patrimoine. Espérons que cette année soit aussi réussie les 18 et 19 mai, avec les Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier, en juin avec les Journées du Petit Patrimoine de Pays et en septembre avec celles du Patrimoine Européen.

fourn3

Le chantier patrimoine

Les premiers travaux débuteront dès juillet avec l’intervention de l’IME Sylvabelle de La Croix Valmer, venu du Var. Les jeunes procéderont sous l’autorité de l’ARP aux travaux préliminaires du chantier de restauration qui se poursuivra le mois d’après avec quelques stagiaires, du 1er au 17 août. Le chantier 2013 consiste au déblaiement du site et à la reprise des murs. Ainsi prévu en trois tranches d’action par an, le moulin devrait « renaître de ses cendres » ou tout au moins se relever des caprices de la rivière de la Cèze. Enfi n, l’Association « Les Amis de la Sogne » est activement à la recherche de fonds, de stagiaires et volontaires, et de matériel (petits outillages, sacs de chaux, échafaudages...) en vue de la préservation de ce patrimoine. Les inscriptions pour les volontaires intéressés peuvent se faire dès à présent. Places limitées à douze personnes sur les périodes juillet/août 2013.

fourn2

Frédéric Dussaud - Article paru dans le Monde des Moulins - N°44 - avril 2013

Voir la fiche du moulin >>