French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Le moulin de Candas (Somme)

Le moulin de Candas, dit “Moulin Fanchon” du nom de son dernier meunier, fut construit vers 1750 par Louis Gorjon de Verville, l’avant dernier seigneur de Candas.

Le recensement de 1809 nous apprend qu’après la Révolution, Gorjon de Verville, qui n’avait pas émigré, était resté propriétaire du moulin. Ce recensement nous apprend par ailleurs que les meules provenaient de la Ferté-sous-Jouarre et que le moulin avait une capacité de production de 1500kg de farine par jour.

A la mort du dernier meunier, Louis Fanchon, en 1923, le moulin cessa toute activité et fut laissé à l’abandon et semblait voué à une disparition certaine quand, en 1997, la sauvegarde du Patrimoine de Candas eut l’idée de redonner vie à ce témoin de l’architecture industrielle des siècles passés. Il ne s’agissait pas de restaurer le seul bâtiment mais de le refaire fonctionner. L’intérêt touristique et pédagogique d’une telle entreprise est trop évident pour qu’il soit ici utile d’insister.  Relevons seulement qu’au moment où il est question d’implanter des éoliennes sur le territoire de Candas, il est intéressant de faire voisiner ces deux modèles d’énergie éolienne.

candas
Le moulin Fanchon de Candas - photo P.Desbureaux

 L’idée étant lancée, le Maire, M. Dominique Hersin, et l’ensemble de la municipalité se sont intéressés au projet et la commune a fait l’acquisition du moulin. Après en avoir aménagé les abords, une étude a été demandée à M. Bruggeman, directeur du centre de molinologie de Villeneuve d’Ascq qui a établi les plans et fourni les devis descriptifs et estimatifs des travaux à effectuer. Les premiers travaux de restauration de la tour ont été effectués à l’automne 2001.

Pour l’essentiel, les travaux de restauration ont été réalisés par l’entreprise “Création bois” de Villeneuve d’Ascq (59). Ces travaux commencés à l’automne 2005 en atelier, se sont poursuivis durant le premier trimestre 2006 sur le site du moulin. La charpente, la toiture et le mécanisme intérieur furent posés sur le moulin le 28 février 2006 et les ailes une semaine plus tard. Lors de la fête du moulin le 11 juin, le moulin a ouvert pour la première fois ses portes au public et a accueilli une foule de plusieurs centaines de personnes.

fanchon02
Le moulin de Candas - photo P.Desbureaux

Notre moulin va, dès l’automne prochain, produire de la farine à partir de l’épeautre. L’épeautre (triticum aestivum) est une céréale cultivée depuis environ 7000 ans et était la variété de blé la plus appréciée au Moyen-Age : c’est en quelque sorte l’ancêtre du blé tendre qui sert à produire la farine couramment utilisée de nos jours (voir le Monde des Moulins n°12 : Origine des blés). En même temps qu’il sera un centre de production, il redeviendra un lieu d’échanges et de rencontres inscrit dans la tradition séculaire des moulins.

Pierre Desbureaux - Article paru dans le Monde des Moulins - N°18 - octobre 2006

Voir la fiche du moulin >>