French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Les Moulins Passe-Avant et Passe-Arrière à Amiens (Somme)

amien1

À l’occasion d’une petite escapade à Amiens, la visite du quartier de Saint-Leu, plein de charme et de poésie, a laissé divaguer notre imagination.
Réhabilité, en respectant l’architecture traditionnelle : maisons en brique, ou recouvertes de bois, palettes de couleurs qui se refl ètent dans les canaux, ce quartier populaire, bâti sur l’eau, accueille toutes les couches de la population, y compris la jeunesse avec son centre universitaire implanté en son coeur.
Les noms des ruelles, teintés d’histoire, attestent du passé artisanal de ce quartier populaire traversé par des bras de fl euves et rivières. On peut imaginer la cité au Moyen-Âge, l’eau et les moulins en étant les outils de prédilection dans l’accomplissement de ses activités. Une friche industrielle non réhabilitée donne le ton des activités du vingtième siècle. telle cette inscription remarquée sur un bâtiment qui longe le bras canalisé des Clairons : « Fabrique de Vinaigre. G.Brulé - 1901 ».
Dans le Guide édité par les Editions du Patrimoine (Centre des Monuments Nationaux), la page 62 est consacrée plus particulièrement au Moulin Passe-Avant.
On y apprend que, dans ce quartier de Saint- Leu, à partir du XIème siècle, sur ces nombreux canaux qui constituent les bras de la Somme et du Avre, se sont installés une vingtaine de moulins qui ont, suivant les époques et les besoins économiques, rempli les fonctions de producteurs de farine, d’huile, d’outils de foulonnage ou de moulins à fer.
L’aménagement hydraulique du quartier, la construction des moulins étaient du ressort du Chapitre Cathédral. On peut donc en conclure que la location des moulins garantissait d’importants revenus pour l’église d’Amiens.
Subsistent aujourd’hui sur la partie nord de la rue Saint-Leu, à l’angle de la rue des Clairons, en face de l’école Saint-Joseph, les moulins Passe-Avant et Passe-Arrière, de part et d’autre du canal des
Clairons. L’existence de ces deux moulins est attestée dès 1256.

amien2
Vue extérieure du moulin Passe-Avant. Cliché Charpentier mai 2012

Le moulin Passe-Arrière est une construction de bois et de torchis qui doit remonter au début du XVIIIème. Le mécanisme est du XIXème siècle, il est entraîné par une roue à aubes. Le Moulin Passe-Arrière, qui est une propriété privée, est protégé, y compris son mécanisme, par arrêté du 27 juillet 1987. Il est situé à l’angle de la rue des Clairons, du n°2 au n° 6, et de la rue Saint-Leu au niveau du n° 188.

En face, de l’autre côté du canal, le moulin Passe-Avant date de la fi n du XVème. Il s’agit d’une des plus vieilles maisons encore debout à Amiens, élevée sur quatre niveaux, en pans de bois et torchis, avec une couverture d’ardoises. Son mécanisme (roue et meules) a été refait au XIXème siècle. Une importante restauration le remit en état ces dernières années à l’initiative de l’assocition le Bel Amiens. La roue est de type Sagebien. Ce moulin a cessé de tourner dans les années 1960. On y fabriquait alors de la moutarde. Il est classé au titre des Monuments Historiques, y compris son mécanisme, depuis le 2 décembre 1986. Il appartient à la communauté Amiens-Métropole.

amien3
Roue du moulin Passe-Avant. Cliché Charpentier mai 2012

Une bonne nouvelle pour les amis des moulins : Amiens Métropole, propriétaire du Moulin Passe-Avant, a décidé de lancer des travaux de sauvegarde de ce patrimoine, dont le montant s’élèverait à 500 000 euros.
Amiens Métropole est le maître d’ouvrage de ce projet, qui est soutenu par la DRAC Picardie et par le Conseil Général de la Somme. Pour fi nancer une partie de ces travaux, s’appuyant sur la Fondation du Patrimoine, une souscription a été lancée depuis septembre 2009. Nous invitons nos lecteurs qui le peuvent à participer à cette action collective de préservation et de valorisation du patrimoine public.

Dominique et Eric Charpentier - Article paru dans le Monde des Moulins - N°42 - octobre 2012

Voir la fiche du moulin >>