French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

61cEdito

Le Congrès qui vient de se dérouler à Sainte-Suzanne, en Mayenne, fut comme toujours un moment de rencontres, d’échanges, de convivialité, qui nous donne l’envie de continuer la route au service de la promotion des moulins. Notre fédération, au regard de ses activités, de son évolution rassurante, de ses projets toujours renouvelés, atteste d’une bonne santé perceptible au cours de ce moment institutionnel que représente notre Congrès.
La FDMF est une jeune fédération puisqu’elle naquit en 2002. J’aime à lire et relire la citation d’un des pionniers de la construction automobile, car elle me semble, en toute simplicité, traduire la récente histoire de notre organisation :
« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. » (Henry Ford 1863-1947)…
Il a fallu beaucoup d’audace à nos prédécesseurs pour se « réunir », comme il a fallu le sens de la responsabilité pour « rester ensemble » et nous faire ainsi « progresser » dans l’intérêt des moulins. Nous voilà maintenant au moment où il nous faut « travailler ensemble ».
Travailler ensemble pour bâtir et publier chaque numéro de notre remarquable revue qu’est « Le Monde Des Moulins ». Cela signifie que chacun y apporte sa pierre et en développe la promotion.
Travailler ensemble à la réussite des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier du mois de mai ! Cela signifie encore et toujours plus de moulins ouverts pour surprendre journalistes, élus, grand public et ainsi promouvoir les moulins et mieux les défendre !
Travailler ensemble pour être crédibles aux yeux de l’Administration, en particulier, dans le domaine de la défense des moulins à eau. Cela signifie formation personnelle à l’argumentation, organisation collective sur le terrain pour faire entendre notre expertise d’usage, information de la Fédération pour donner plus de poids aux interventions au Ministère et en tous lieux institutionnels. Cela signifie aussi de s’appuyer sur d’autres partenaires pour déclencher une force plus collective et tenir une position ferme.
Nous pourrions ainsi décliner nombre de projets dont la réussite nécessite de travailler ensemble. Méfions-nous cependant du repli sur soi, de l’individualisme ambiant qui fait que l’on néglige les actions de la Fédération nationale au profit d’intérêts plus personnels ou locaux… C’est la force collective incarnée par la Fédération et ses partenaires qui aidera chacun dans ses difficultés personnelles et locales.
Travailler ensemble, enfin, c’est aussi le plaisir de la convivialité et de la rencontre qui fait la richesse de notre Fédération, comme chaque Congrès ou rassemblement le prouve.
Je ne doute donc pas que nous continuerons, en restant critiques mais constructifs, à « réussir » à sauvegarder et promouvoir les moulins, qu’ils soient à eau ou à vent !
Que cette période estivale vous ouvre les portes des moulins, au sommet des collines ou au creux des vallons !
À bientôt en Ariège !

Alain Eyquem

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...