French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Actualités

Pétition contre destruction d'un Moulin

 

Des travaux engagés sur le fleuve Hérault pour le captage en eau de la ville de Pézenas ont en grande partie détruit un moulin du 13ème siècle, rasant un bâtiment et décapitant les deux autres, alors qu'il était prévu la confortation du moulin. Tout ceci a été fait sans enquête publique préalable, sans permis de démolir, sans consulter la DRAC, sans avertir le maire de Castelnau de Guers, commune sur laquelle est situé ce moulin. 

 

Pour la réhabilitation du moulin de Castelnau de Guers et le libre accès au site

Pétition adressée à la Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée

Pour "la réhabilitation du moulin de Castelnau de Guers et le libre accès au site"

Notre objectif est d'atteindre 100 signatures.

Vous pouvez en savoir plus et signer la pétition ici :

https://chn.ge/2OAG0p6https://chn.ge/2OAG0p6

 

Association Sauvegarde Patrimoine Castelnau de Guers (ASPAHC )

 

Alerte : moulin détruit dans l'Hérault

 

 

 

Alerte de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Archéologique et Historique de Castelnau de Guers :
stop à la destruction d’un moulin du XIIe siècle !

 

 

 IMG 3105

 

Président de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Archéologique et Historique de Castelnau de Guers (ASPAHC) Noel Houlès, porte à notre connaissance la destruction d’un moulin du XIIe siècle sur la commune de Pézenas dans le département de l’Hérault. 

 Des travaux sont actuellement en cours sur le fleuve Hérault dans la commune de Pézenas. Ces travaux consistent en la réhabilitation du seuil (pour l’alimentation en eau de la ville de Pézenas) la construction d’une passe à poisson et la confortation de l’ancien moulin.

Ce moulin date du 12ème siècle, première moitié du 13ème siècle. Il dépendait du seigneur de Castelnau de Guers. Il est situé sur la commune de Pézenas mais il est appelé moulin de Castelnau.

Un des trois bâtiments constituant ce moulin a été détruit. Ceci a été fait sans enquête publique, sans permis de démolir et sans en avertir préalablement la DRAC (service régional de l’archéologie qui aurait prescrit une étude archéologique du bâti et aurait pu donner son avis quant à la nécessité ou pas de démolir).

Le SRA à Montpellier a été alerté par l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Archéologique et Historique de Castelnau de Guers . Des agents sont venus sur le site, ont depuis été associés au suivi des travaux et autorisé la poursuite des travaux compte tenu du risque d’épisodes cévenols et donc de crues à venir...

Il faut savoir que lorsque Monsieur Houlès a prévenu la DRAC, celle-ci a demandé à l’entreprise en charge des travaux de les stopper, ce dont elle n’a pas tenu compte en arasant de deux mètres l’élévation des deux autres bâtiments.

Aujourd’hui en tant que président de l’ASPAHC, M. Houlès mène une action pour savoir qui est le responsable de cette destruction de patrimoine et demander que les deux derniers bâtiments encore en élévation soient remis dans leur état d’origine, c’est à dire qu’on remonte les murs à la hauteur initiale soit 2m de haut (sachant que tous les moellons sont stockés à côté).

 

https://www.herault-tribune.com/articles/171777/patrimoine-le-moulin-de-castelnau-de-guers-a-t-il-ete-detruit-sans-autorisation/

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/pezenas/pezenas-moulin-castelnau-guers-detruit-1546270.html

 

 

 IMG 3092  IMG 3093
 bat 3g origine  Bâtiment 3 détruit
 Btiment 1 2ALL 1  Batiment 1 2 ALLEGE 2

 

 

 

 

 

 

 

L'antique noria en réhabilitation à Saint-Clair - Hyères (Var)

Dans la continuité de la réhabilitation du patrimoine que sont les restanques situées à flanc de colline de Saint-Clair, la première phase de restauration de l'antique noria vient de se terminer. Les murs en pierres sèches de cet ancien système hydraulique, destiné à irriguer les cultures dans les temps jadis, ont été entièrement rénovés. Également remis à neuf, le bassin stockant l'eau issue de la noria et la rampe qui permettait aux animaux (âne ou cheval) d'activer par traction la roue d'alimentation. Dès l'automne 2018, la deuxième phase de travaux sera lancée. Ces opérations porteront alors sur le fonctionnement du système hydraulique permettant à la roue d'entraîner à nouveau les godets d'extraction d'eau du puits.


Var Matin du 24/07/2018

Paru dans le Monde des Moulins 66 - Octobre 2018

La rénovation des norias de Cugnaux a commencé autour du parc de Loubayssens, du square Allende et du parc du Manoir (Haute-Garonne)

Pendant les six prochains mois, la ville de Cugnaux et l’Association Concordia rénoveront les ingénieuses norias utilisées par les lavandières au XVIe siècle. Concordia est une association à but non lucratif, née en 1950 à la suite de la Seconde Guerre Mondiale, d'une volonté de jeunes Anglais, Allemands et Français de faire renaître les valeurs de tolérance et de paix à travers des chantiers internationaux de bénévoles.
Les jeunes volontaires du service civique sont à pied d’œuvre et sont les artisans au quotidien de la renaissance de ce patrimoine hydraulique cugnalais.

oct2018 actu04

Les norias de Cugnaux. Cliché Mairie de Cugnaux

Paru dans le Monde des Moulins 66 - Octobre 2018

Le Moulin à vent de Redounel a retrouvé ses ailes - La Couvertoirade (Aveyron)

Dans les années 1980, ce moulin du XVIIe siècle était en très mauvais état lorsque l’Association des Amis de La Couvertoirade a décidé de le reconstruire. Après plusieurs années de travaux, avec le soutien de la Mairie, avec l’aide de la Fondation du Patrimoine et de nombreux donateurs, l’inauguration officielle a pu avoir lieu le 3 août 2018. Pendant quelques minutes, le vent a été suffisant pour que les ailes puissent tourner et réjouir tous ceux qui étaient venus l’admirer. « Grâce à la restauration engagée par des bénévoles, cet édifice du XVIIe siècle a retrouvé toute sa superbe ».

  • Le chantier s’est échelonné sur 15 ans. La tour a d’abord été remontée, puis l’ébéniste d’art Bernard Badaroux, Aveyronnais, s’est attaché à un sérieux travail de restauration du mécanisme intérieur et du toit, du gouvernail et des ailes.
  • Il reste à sécuriser les lieux pour que le site du moulin puisse être ouvert au public l’été prochain.

oct2018 actu03

De gauche à droite : P. Varenne , JP. Romiguier, B. Badaroux etR. Imparato. Association des Amis de La Couvertoirade


D’après un article paru dans Midi Libre le 6 08 2018

Paru dans le Monde des Moulins 66 - Octobre 2018

20 ans après, le Moulin de Saint-Chels retrouve ses ailes (Lot)

Dimanche 29 juillet a eu lieu l’inauguration des nouvelles ailes du moulin. Les anciennes ailes avaient été déposées après la tempête de 1999. Le toit et l’arbre, eux aussi endommagés, ont été entièrement refaits au cours des deux dernières années.
« La première restauration remonte à plus de 40 ans et les parties en bois nécessitaient une nouvelle campagne de sauvegarde ».
La toiture en zinc a été posée par l’entreprise Breil Frères, de la Vallée du Célé.
Les ailes en cèdre et en mélèze ont été réalisées par l’entreprise spécialisée « Les Charpentiers de Troyes », et le frein par l’entreprise Bernaudet de Charente.

oct2018 actu01

Le Moulin de Saint-Chels. Cliché M. Agrech


Après un rappel de l’historique du moulin par son propriétaire Roland Agrech, et les discours des officiels, il faut noter particulièrement l’intervention de Maria Galvanon, membre fondatrice de l’Association des Moulins du Quercy, qui a su trouver les mots justes en s’adressant directement au moulin pour dire toute l’importance de cette renaissance. Elle a rappelé que c’est ce moulin, le premier à retrouver ses ailes, qui a encouragé la restauration de son moulin de Promilhanes et la création de l’association. Cette association a, par la suite, permis la restauration de six moulins à vent dans le Lot.
Puis les toiles ont été montées sur les ailes et, en début d’après-midi, le moulin a fait ses premiers moulinets majestueux sur la colline du Pech Granat.
Pour fêter l’évènement, l’inauguration a été suivie d’une fête occitane, avec des concerts de musique traditionnelle. Enfin, à la tombée de la nuit, une mise en lumière a conclu cette belle journée.

D’après des articles parus dans la Dépêche du Midi le 4 08 2018 et dans Actu.fr / Occitanie du 20 08 2018

Paru dans le Monde des Moulins 66 - Octobre 2018

La petite-fille (France - Sénégal)

La petite-fille d’un « tirailleur sénégalais » qui a servi la France lors de la guerre de 1914- 1918, dont on célébrera avec faste l’armistice signé il y a un siècle dans la forêt de Rethondes, aime venir se ressourcer dans notre pays où elle possède de solides attaches. Mariline Diara, professeur de géologie à l’Université de Cheikh Anta Diop de Dakar et actuellement directrice de l’environnement et des établissements classés au ministère de l’Environnement et du développement durable, dirigé par le professeur Mame Thierno Dieng, a fait un crochet par l’Ariège et le Carla de Roquefort. Elle s’est rendue au domaine de la Verbe, où Jean Aussenac lui fit visiter la vigne créée par ses parents, Aline et Adolphe. Le réchauffement climatique et l’environnement furent à l’ordre du jour des discussions qui se poursuivirent au Moulin de Neylis, où elle fut accueillie par Marie-Claude et Patrick Suilhard. La directrice eut droit à une démonstration de mouture de farine avant de se voir remettre le dernier numéro de la revue "Le Monde des Moulins", dans lequel le professeur Jean-Paul Bravard, professeur émérite de géographie, a signé un remarquable article sur le rétablissement de la continuité sédimentaire.

oct2018 actu02

La Directrice de l’Environnement du Sénégal découvre le Monde des Moulins. Cliché Loïc Suilhard

Patrick Suilhard

Paru dans le Monde des Moulins 66 - Octobre 2018

Le Monde des Moulins 66 - Octobre 2018 (NUMERO SPECIAL)

66c« Pour ne pas oublier... »

En octobre 2014, je terminais ainsi l’éditorial du n° 50 du Monde Des moulins, numéro spécial consacré à la Grande Guerre 1914-1918, dans le cadre de la Commémoration du Centenaire. Le travail remarquable de Jean-Pierre Azéma vous avait permis de découvrir l’importance des « moulins au cœur des combats et de l’économie » durant cette période grave et tragique…

Octobre 2018… Numéro 66… Nous voilà quatre ans plus tard, au terme de cette commémoration nationale. La Fédération Des Moulins de France est à nouveau fière de vous livrer un numéro spécial relatant la vie d’un meunier mobilisé et de son épouse devenue meunière. Je ne vous cache pas que j’ai éprouvé beaucoup d’émotion à entrer ainsi dans l’intimité d’un couple si attaché à son moulin et en proie à des moments tragiques… Je ne doute pas de l’intérêt que vous porterez à lire cet émouvant récit du réel.

Un panier d’osier dans un grenier… 840 lettres… Un trésor historique. Catherine Tartre, historienne, a relevé le défi de lire ces missives et de les transcrire en communicant ses analyses, dans l’ordre chronologique. Nous avons désormais maintenant, grâce à ce travail de patience, de rigueur scientifique, d’approche humaine de ce contenu, un véritable document historique qui entre bien dans le cadre de cette commémoration. Le 10 novembre 2018, la Fédération honorera ce meunier… « pour ne pas oublier ».

Si la Fédération Des Moulins de France s’attache à respecter le passé sans nostalgie, je puis vous assurer que tous les chantiers engagés actuellement sont tournés vers l’idée que les moulins, toujours modernes de tradition, ont un désir d’avenir. Partageons ensemble cette belle perspective  !


Alain Eyquem, Président de la FDMF

Bordeaux, le 5 septembre 2018

 

Découvrez les numéros déjà parus...

S'abonner au Monde des Moulins...

 

La Dronne : histoire d'une rivière et de sa moule perlière

A écouter : la Marche de l'Histoire (Jean Lebrun) - France Inter  : La Dronne : histoire d'une rivière et de sa moule perlière

https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-29-aout-2018

 

« Les rivières, elles aussi, ont une histoire », disait le grand géographe libertaire Elisée Reclus.

Il avait vécu son enfance les pieds dans l’eau de la Dordogne. La Dronne est un sous-affluent de celle-ci. Elle naît au Sud du Parc naturel Périgord-Limousin. Très vive au départ, elle s’élargit ensuite dans les plaines qu’elle fertilise. Son cours est de 200 kilomètres. La meunerie de la région, ses papeteries, son industrie du feutre lui doivent beaucoup : on se souvient peut-être  que la pantoufle charentaise était largement fabriquée dans le département de la Dordogne…

La Dronne, une ressource de moules perlières

Aujourd’hui, le mot d’ordre est la préservation de la biodiversité des rivières. Reclus écrivait : « J’opère des cataclysmes dans une peuplade imperceptible lorsque je grimpe sur un arbre pour balancer mes jambes au-dessus du ruisseau. » Or la Dronne est le dernier refuge significatif pour la moule perlière, margaritifera margaritifera… On se souvient peut-être que Marie de Médicis, au début du XVIIème, arborait une robe ornée de 32 000 perles issues des rivières européennes alors que la margaritifera margaritifera ne produit qu’une fois sur mille une perle de nacre utilisable. Et, depuis 100 ans, 99 % des moules perlières ont disparu. La réserve de la Dronne est donc jugée inestimable.

Les mesures humaines pour sa préservation

Les œufs de la moule ne pouvant être fécondés qu’à l’abri de la truite fario, il a été décidé d’assurer, toutes affaires cessantes, sa libre circulation. Une vingtaine de barrages accompagnant les moulins lui font obstacle et retiennent des eaux stagnantes ? Adieu barrages…

Mais les traces de l’effort humain doivent-elles disparaître de l’histoire des rivières ?

Et les moulins n’ont-ils pas eux aussi un rôle écologique puisqu’ils peuvent produire de l’énergie électrique ?

Le débat court le long de la Dronne mais il concerne aussi bien d’autres rivières où la renaturation est présentée, je cite un document lu au bord de la Corrèze, à Tulle, comme une « exigence environnementale, sociale et sociétale ».

Invité : Christian Magne, ethnologue, directeur du CPIE du Périgord-Limousin


640 gettyimages-679037071La rivière Dronne à Brantôme © Getty / Garden Photo World/David C Phillips

 

Quatrièmes rencontres de Moleriae

Quatrièmes rencontres de Moleriae
 Saint-Cyr-sur-Morin (Seine et Marne)
avec le soutien de la commune et de l’association Terroirs

Jeudi 20, vendredi 21 et samedi 22 septembre 2018

 

A l’issue d’un colloque international qui s’est tenu à la Ferté-sous Jouarre en 2002, l’association Moleriae a été créée par des élus de différents pays et villes, des chercheurs, des universitaires, des particuliers et les Fédérations nationales des Moulins. Cette association ayant pour but de faire connaître l’importance de l’histoire universelle de la « pierre à moulins»,  souhaite soutenir les initiatives tendant à valoriser les aspects tant géologiques, techniques qu’historiques et sociaux de ce qui fut « une épopée », aujourd’hui méconnue.

Après les rencontres de  Saint Crépin Richemont en Périgord en 2017, le conseil d’administration a choisi de tenir son assemblée générales 2018 dans le cadre de ses rencontres annuelles, à Saint Cyr sur Morin. Cette commune, comme la ville de La Ferté-sous Jouarre, est emblématique de l’histoire de l’extraction et du façonnage de pierres meulières d’une qualité incomparable reconnue dans le monde entier.
En outre, il a semblé qu’en axant cette assemblée générale sur la thématique de « la meule au pain », il y avait là une occasion intéressante d’appuyer le projet de création d’un PNR* sur ce territoire en contribuant à populariser une des grandes richesses patrimoniales, géologiques, paysagères du futur parc.

La Fédération Des Moulins de France est co-fondatrice de Moleriae. L'association Moleriae est partenaire des Journées Européennes des Moulins depuis 2007.

Pour prendre connaissance du programme : 

Programme rencontres Moleriae

Pour s'inscricre : 

Inscription

Contact : Dominique Charpentier,
Présidente
29, avenue Eugène Delacroix - 33810 AMBES.
contact@moleriae.eu

www.moleriae.eu

*Parc naturel régional Brie et deux Morin : https://www.pnrbrie2morin.fr/

 


musee

Dîner et déjeuner au moulin - Moulin de Chez Pey 24300 AUGIGNAC

Les moulins vous proposent régulièrement des dîners et déjeuners 

Week-End du 4 et 5 Août 2018

Menu Samedi Soir et Dimanche Midi

(Sur Réservation uniquement, ici, Peu de Places)

Foie Gras mi-cuit

(et ses confitures)

Magret Tranché

(Sauce à l'orange et au poivre vert)

Les Desserts de Jeannette

Vin sur la table – 19 Euros TTC

Moulin de Chez Pey
24300 AUGIGNAC
Téléphone 05 53 60 30 24

vente1-520

 

Eté culturel au Moulin du Petit Gohard - Mayenne

Les prochains évènements au Moulin

A retrouver sur le site : www.moulinpetitgohard.fr  :

  • 11 et 12 août 15h-18h: Portes-Ouvertes et Exposition de Daniel FROT
  • 15 et 16 septembre 15h-18h : Journées Européennes du Patrimoine : Portes-Ouvertes et Exposition Jacques et Jean-Dominique ALEXANDR
  • 22 septembre 18h : Soirée en Compagnie d’Artistes : Cabaret Prévert avec Jean-Luc BANSARD

Renseignements : Vincent HOULLIERE
Moulin du Petit-Gohard - 7 chemin des Moulins
53270 Sainte-Suzanne
06 60 12 31 29 - 02 43 58 63 52
www.moulinpetitgohard.fr

88230 BAN / MEURTHE - CLEFCY

Un communiqué de l'association "le Lançoir"

Bonjour à tous,

Affiche-2018-Patriotes.1Nous sommes heureux de vous convier à partager un moment de notre Histoire le jeudi 02 Août à 20h30 avec la projection du film "Nos Patriotes".

Réalisé par Gabriel Le Bomin avec Marc Zinga, Alexandra Lamy. Synopsis : Après la défaite française à l'été 1940, Addi Bâ, un jeune tirailleur sénégalais, est emmené dans un camp de prisonniers. Il s'évade et se cache dans les Vosges. Il est secouru par Christine, une institutrice, qui l'emmène chez un fermier chargé de veiller sur lui. Protégé par certains villageois, il obtient des faux papiers qui lui permettent de vivre au grand jour. Repéré par ceux qui cherchent à agir contre l'occupant, il participe à la fondation du premier maquis de la région.

Possibilité de partager le "Repas du Sagard" à 19h sur place (plat+dessert=8€/pers. hors boisson). Sur réservation au 03.29.50.45.54 avant le 30 juillet.

A très bientôt et bonne journée.

Bien Cordialement.

 

 

L'équipe du lançoir

Association Le Lançoir

Défilé de Straiture - 88230 BAN / MEURTHE - CLEFCY

Tél.: 03.29.50.45.54 - Mail: lancoir@gmail.com

Site: http://lelancoir.free.fr

On peut aussi reconstruire des seuils !

Réhabilitation du Barrage de Beauregard sur la Garonne (Commune de Boué): un projet dans le cadre de la transition énergétique 

 

Inauguration de l’éolienne Bollée à Sens - Parc du Moulin-à-Tan, le mercredi 23 mai 2018

En ce mercredi 23 mai à Sens, c’est sous un beau soleil qu’à l’invitation de Marie-Louise Fort, maire de Sens, Paul-Antoine de Carville, adjoint au maire, Michel Blanchot, président du Lions Club et Jean-Luc Boulard, président de la Société horticole de Sens et ex-directeur du Service municipal des espaces verts, avait lieu l'inauguration de la réinstallation d’une éolienne Bollée, dans le parc du Moulin-à-Tan (voir l’article dans ce n°65 p 25).
À l'invitation de la municipalité, Alain Eyquem, président de la Fédération des Moulins de France, accompagné de correspondants locaux, participait à cet événement qui marque la renaissance et le sauvetage d'un patrimoine rare à préserver (cf photo p 28).

Autour des élus et membres du Lions Club, une centaine de personnes étaient présentes, en particulier les jardiniers et cadres de la mairie de Sens, ainsi que les représentants des nombreux partenaires de ce sauvetage, entreprises locales qui œuvrèrent bénévolement ou presque dans tous les corps de métiers qu’exigeait cette repose (fonderie, terrassement, levage, ferraillage, maçonnerie, etc.).

Une exposition photo retracera durant toute l'année la chronologie des travaux.

Souhaitons que cette manifestation marque le départ d'autres projets sur le thème des moulins. En effet, un très bel édifice de la fin du XIXe siècle existe encore sur le site du parc, moulin dédié au broyage et à la fabrication du tan (poudre utilisée pour la préparation des cuirs et fabriquée à partir de l'écorce de chêne), matière première indispensable aux tanneries avant l'arrivée des produits issus de la chimie. Un projet de remise en place de la roue à aube dort toujours dans les cartons…

Et pourquoi pas un parc tourné vers les énergies renouvelables ?

062018-bollesens

Sur les 1ères marches de l'éolienne, de droite à gauche : ML. Fort, JL. Boulard, A. Eyquem. Photo Jacky Varenne

 

Jean-Luc Boulard
Président de la Société horticole de Sens

Paru dans le Monde des Moulins 65 de juillet 2018

Une nouvelle « prestation » de la FDMF pour ses adhérents

Depuis plusieurs années, notre fédération travaille à pérenniser son organisation en lui donnant des bases solides et durables. Il convenait, entre autres obligations, de résoudre le problème de l’archivage des documents que notre fédération possède un peu éparpillés entre les membres du CA, ses associations et membres adhérents. Il s’avère que nous sommes riches de témoignages écrits, d’ouvrages scientifiques et techniques, de documents anciens (cartes, plans, actes notariés, monographies, photos, cartes postales…). Ces richesses à valeur historique méritent d’être mises en valeur, protégées, répertoriées, classifiées. Certains de ces documents pourraient être ainsi mis au service d’un public averti et devenir ainsi ressources à études et recherches pour les étudiants, chercheurs et tout passionné par l’histoire riche des moulins. Nous avions conscience que notre simple volonté n’était pas suffisante pour un travail de professionnel dont nous n’avons pas les compétences. La rencontre de Monsieur Belot, maire de la ville de Jonzac, notre nouveau siège social, ville dont la commune exploite un moulin à vent et un moulin à eau, fut déterminante puisque le site des Archives Départementales de la Charente-Maritime de cette ville nous était proposé. Nous pouvons désormais confier ce que nous souhaitons conserver à cette institution qui nous garantit la pérennité de l’engagement. Six personnes qualifiées de ce service entament ce travail de classification, d’inventaire, de mise en fiches…

Nous avons d’ores et déjà déposé une partie des archives administratives de la Fédération, une centaine d’ouvrages spécialisés et quelques documents historiques précieux. Il sera désormais possible à tout adhérent de déposer un fonds personnel, des documents et ouvrages, et les mettre ainsi à disposition du grand public si on le souhaite. Vous recevrez prochainement des informations plus précises sur les conditions pratiques de tout dépôt.

Le 18 mai 2018, une convention fut signée en présence d’un nombreux public, aux Archives Départementales de Jonzac, en présence du Conservateur, du Président du Conseil Départemental et ancien ministre, monsieur Dominique Bussereau et du Président de la Fédération, Alain Eyquem.

062018-prestation

PS : Actuellement, une exposition sur
« Les moulins en cartes postales » se tient aux Archives Départementales, sur le site de Jonzac, du 23 avril au 21 septembre 2018.

Alain Eyquem, Président de la FDMF

Paru dans le Monde des Moulins 65 de juillet 2018

Le moulin à huile des Kauffmann - La Farlède (Var)

Le Vieux Moulin à Huile du Partégal produit des huiles d’olive de Provence, appellation d’origine contrôlée, de haute tenue. Cette tranquille commune varoise de la vallée du Gapeau, située au nord de Toulon, abrite ce moulin depuis le 14e siècle. Sur les 350 moulins qui existaient encore au début du 20e siècle, il n’en reste qu’une vingtaine. Guillaume et Magali Kauffmann possèdent l’un des plus fameux.
Protégée par les vieilles pierres de part et d’autre, la roue à augets du Vieux Moulin entraîne, à la période choisie, le pressoir et la meule en grès. La tradition et la modernité, avec ses équipements de pointe, se donnent la main pour produire le meilleur du meilleur, la fameuse première pression à froid, à la meule et avec la presse. Récompensés année après année dans la plupart des concours nationaux et internationaux, Guillaume et Magali ne se reposent jamais sur leurs lauriers.
Ils s’efforcent de décliner leur production à travers des flaconnages différents. Les visites guidées pleines d’informations ludiques sont gratuites et se déroulent toujours dans une atmosphère rayonnante comme savent le faire les deux tourtereaux mouliniers. Voilà donc encore une belle adresse à ne pas oublier dans vos carnets.

Le Vieux Moulin à Huile du Partégal
159, Chemin des Laures - 83210 La Farlède
Tel. 04 94 48 48 85 & 06 45 89 00 04

Publié le 23 avril 2018, par Gilles Pudlowski