French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Les fouilles préventives, un outil pour mieux connaître l’histoire des moulins ?

Après La Ferté en 2002, Grenoble en 2005, le Pont du Gard en 2006, Hyllestad en 2008, Rome en 2009, Terrasa en 2010, Bergen en 2011, et bien d’autres en Belgique et en Espagne, la Fédération des Moulins de France a assisté au colloque de Lons-le-Saunier dans le Jura.

« Archéologie des moulins hydrauliques, à traction animale et à vent des origines à l’époque médiévale », ce colloque international était organisé par le musée d’archéologie du Jura à Lons-le-Saunier, l’Inrap et le Laboratoire de Chrono-environnement de Besançon (UMR 6249), avec le soutien du Conseil Régional de Franche-Comté, du Conseil Général du Jura, du Ministère de la Culture, de la DRAC-SEA Franche-Comté, du CNRS, de l’INRAP, de la Ville de Lons-le-Saunier, de l’Université de Franche-Comté, du Musée archéologique du Jura, et du Réseau Ferré de France.

fouille1
Photo 1 - Carrières de meules des Monts de la Serre (Jura).

À l’issue des fouilles, sur le tracé de la future ligne à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône, le bilan est riche pour l’histoire de la meunerie, en particulier antique et médiévale avec la découverte d’un moulin hydraulique antique à Burgille (Doubs) et des restes de moulins médiévaux à Thervay (Jura). A ceux-ci, s’ajoutent les fouilles des villas antiques de Brans (Jura) et de Chaucenne (Doubs) où des vestiges, interprétés comme des fondations de moulins à traction animale, ont été mis au jour. Ces découvertes effectuées dans un espace restreint offrirent l’occasion d’organiser un colloque international sur l’archéologie du moulin.
Les recherches récentes, et notamment le développement de l’archéologie préventive, amènent à la multiplication de découvertes de vestiges de moulins, qu’ils soient antiques ou médiévaux. Ce colloque fut l’occasion de faire le point sur ce type de découvertes.
Cette rencontre était divisée en deux temps, le premier consacré à des études de cas et le second à des présentations de synthèses.

L’ouverture du colloque a été confi ée à deux éminents professeurs, Jean-Pierre Brun (Collège de France, Directeur de recherches, USR 3133 Centre Jean Bérard CNRS-EFR), traitant les moulins hydrauliques dans l’antiquité, et Paul Benoît (Professeur émérite, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/UMR 8589 LAMOP) abordant les moulins médiévaux.
Les travaux restitués ont été présentés par de nombreux chercheurs français mais aussi Allemands, Suisses, Espagnols, Australiens et Tchèques.

Pour les études de cas, sous forme de communications orales ou en session posters, on traita des moulins hydrauliques, à traction animale et des moulins à vent médiévaux. Lors des présentations de synthèse, plusieurs thèmes transversaux ont été abordés : les problèmes de détection des moulins lors des opérations archéologiques, l’évolution des systèmes hydrauliques et des mécaniques, les différents éléments constitutifs du moulin, la thématique des meules, la typologie des pièces en bois, les techniques de charpente et d’hydraulique. Au cours des communications, nous avons découvert avec grand plaisir le fi lm, produit avec le soutien du Réseau Ferré de France, qui restitue les fouilles de l’INRAP et la démarche menée pour reconstituer une maquette de moulin comme il pouvait être au moyen âge, à partir des informations fournies par les fouilles préventives qui ont été menées dans la Jura avant le passage. de la LGV Rhin - Rhône (voir Monde des Moulins n°33 juillet 2010 page 19). Une belle aventure menée avec les élèves du Lycée Du Bois de Mouchard, en Franche-Comté (photo 2).

fouille2

Photo 2 - Maquette d’un moulin moyenâgeux - TGV sur la ligne Rhône Alpes. Photo de Luc Jacquottey INRAP.

La reconstruction d’un moulin à eau, en fonction de ses fouilles et des mobiliers retrouvés, est prévue à Treigny, dans l’Yonne, sur le chantier du château de Guédelon. Ce sera un chantier assez long dont nous ne manquerons pas de vous informer et qui sera mené dans le respect des techniques du XIIIème siècle.

Le dernier jour fut consacré à la visite guidée des carrières de meules du Massif de la Serre par Luc Jaccottey (INRAP) à la découverte du site du moulin de Thervay par Gilles Rollier (INRAP) et la visite de l’Abbaye d’Acey. (photo 1).

Article paru dans le Monde des Moulins - N°39 - janvier 2012