French Arabic Basque Belarusian Bulgarian Catalan Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hungarian Italian Japanese Lithuanian Norwegian Persian Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian

Les grands moulins de Nogent-sur-Seine (Aube)

Après l’incendie du 1er décembre 1907, reportage au sein d’un moulin moderne

Il y a cent ans les moulins de Nogent-sur- Seine, tenus par la famille Sassot, étaient détruits par un incendie. Cette catastrophe fut mise à profi t par les propriétaires pour édifi er un superbe bâtiment doté des meilleurs équipements connus. Il y a quelques temps nous avons eu l’opportunité d’acquérir un ensemble de douze cartes postales fi gurant l’intérieur rénové du nouveau bâtiment. Ces documents ont été envoyés par la poste à une seule et même personne. Les cartes ne portent pas de numéro d’ordre imprimé dans leur légende. L’expéditeur, un professionnel, les a soigneusement numérotées au verso, ce qui nous assure de disposer de l’intégralité des photos prises. Nous les présentons ici en exclusivité pour les lecteurs de la revue Le Monde des Moulins.


Un moulin carolingien

Le site du moulin est occupé depuis le IXème siècle, soit plus 1100 ans. Ce moulin carolingien dispose d’une position géographique privilégiée au contact de la Brie et de la Champagne. La Seine est un atout non négligeable. Au XIIIème siècle, le propriétaire du moulin en est l’abbaye royale de Saint-Denis. Son importance économique était alors très grande. Sa forme évolua au fi l du temps. Le moulin fut reconstruit en 1591, puis après un incendie en 1709 dans le pur style classique.

1709 : Le moulin moderne de l’époque classique

Le moulin ainsi construit fut progressivement complété par de nouveaux bâtiments adjacents au cours du XIXème siècle. La photo n°1 permet de se rendre compte de l’allure de ce moulin. Trois travées, avec une travée centrale en saillie portant un fronton triangulaire servant d’axe de symétrie, et toiture à la Mansart avec terrassons et brisis. En 1713, Louis XIV le donna en jouissance au maréchal de Noailles. Il avait trois paires de meules en 1747. En 1770, il était incorporé au patrimoine personnel de Louis XV qui souhaitait en garder la libre disposition. Les commissaires du roi Louis XVI le vendent à MM. Duval et Jaumond en 1777.
En 1780, Duval devint seul bénéfi ciaire de l’acquisition, mais la révolution de 1792 mit en question la validité de l’acte de 1777.
Les moulins furent provisoirement mis sous séquestre. Le 25 thermidor an XII, un décret maintint Duval dans la propriété du moulin et de ses dépendances. Après avoir appartenu a divers propriétaires, il fut acheté en novembre 1880 par la famille Sassot.

Au cours du XIXème siècle, l’équipement du moulin fut considérablement augmenté et modernisé. Les trois paires de meules furent remplacées en 1837 par un montage effectué par MM. Feray et Cie, d’Essonnes. Quinze
paires de meules furent alors installées, produisant 2.500 tonnes de farine par an. A partir de 1883, le moulin fut transformé en minoterie à cylindres. L’opération fut terminée en 1884. Le nouvel équipement occupe un bâtiment qui se développe sur quatre étages, sur la rive droite, détaché du vieux moulin de style classique.
L’usine comprend en tout vingt appareils à cylindres placés sur trois rangs : sept broyeurs Philippot, douze comprimeurs (convertisseurs) Philippot et un comprimeur Seck.

La force motrice tirée de la Seine, était captée au moyen de trois moteurs hydrauliques : deux roues hydrauliques verticales à aubes (une de 100 et l’autre de 80 CV) et une turbine Teisset Brault et Chapron (de Chartres) de 150 à 180 CV, soit une total de 330 à 350 CV. L’usine qui travaille de nuit est éclairée par quatre-vingt lampes Swan alimentées par deux dynamos (dont une de secours). Tous les bâtiment et toutes les installations
furent détruits par l’incendie du 1er décembre 1907 (Photo n°2).

1908 : Le nouveau moulin Sassot

Record de vitesse pour la reconstruction des moulins de Nogent. En 1908, huit mois après l’incendie, la famille Sassot dispose d’un nouveau bâtiment rebaptisé «Grands Moulins de Nogentsur- Seine » (Photo n°3). Ce
monument industriel est dû à l’architecte Clément, de Romilly-sur-Seine. La façade se développe sur 70 m de long et 28 m de hauteur.
L’ensemble est entièrement construit par l’entreprise Corcelle de Nogent, les planchers en béton étant confi és à la maison Demay frères de Reims. L’ensemble est surmonté par un réservoir d’eau. Il faut empêcher le feu
de se propager. L’intégralité du matériel de meunerie est confi ée à l’entreprise allemande Amme, Giesecke et Konegen (AGK) (Photos n°4 à n°15). Ce sont ces machines que nous pouvons découvrir au travers des 12 cartes éditées, comme outils promotionnels, dès 1908. Achetés par le Groupe Bouygues en 1989 les moulins sont arrêtés en septembre 1990. Rachetés par le groupe Souffl et en 1994, ils abritent maintenant le siège
social de l’entreprise. Les machines ont été supprimées.

nogent1
Photo n°1 : Les Grands Moulins, vers 1900. Collection JPH AZEMA

nogent2

Photo n°2 : Les Grands Moulins, après l’incendie du 1er décembre 1907. Collection JPH AZEMA

nogent3

Photo n°3 : Les Grands Moulins Sassot frères. Vue générale en 1908. Collection JPH AZEMA

nogent4

Photo n°4 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Nettoyage, triage, et séchage du blé. Collection JPH AZEMA.

nogent5

Photo n°5 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Nettoyage. Appareils de lavage et essoreuses. Collection JPH AZEMA.

nogent6

Photo n°6 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Moulin. Etage des appareils à cylindres. Collection JPH AZEMA.

nogent7

Photo n°7 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Moulin. Etage de sasseurs (1). Collection JPH AZEMA.

nogent8

Photo n°9 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Moulin. Etage de plansichters (1). Collection JPH AZEMA.

nogent9

Photo n°10 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Moulin. Etage de plansichters (2). Collection JPH AZEMA.

nogent10

Photo n°11 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Nettoyage. Filtres d’aspiration. Collection JPH AZEMA

nogent11

Photo n°12 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Bascules automatiques à farine. Collection JPH AZEMA

nogent12

Photo n°13 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Magasin. Triage, raccomodage mécanique des sacs. Collection JPH AZEMA

nogent13

Photo n°14 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Magasin. Secouage des sacs vides. Collection JPH AZEMA.

nogent14

Photo n°15 : Les Grands Moulins Sassot frères en 1908. Magasin. Un étage d’ensacheuses automatiques. Collection JPH AZEMA.

 

Jean-Pierre H. Azéma - Article paru dans le Monde des Moulins - N°24 - avril 2008